Appel à la concertation et à la mutualisation des énergies face au processus de réorganisation de la sûreté aéroportuaire en vigueur.

Le Ministre des Transports l’a réitéré le 28 décembre  au cours de la réunion de concertation avec les administrations partenaires et autres acteurs de sûreté de l’aviation civile Camerounaise qui a  eu lieu à l’Aéroport International de Yaoundé Nsimalen.

En effet, face aux défis sécuritaires auxquels le Cameroun fait face, une stratégie de mise en œuvre des actions de sûreté et de facilitation est en train mise sur pied dans  nos aéroports internationaux avec l’appui du PIASAC.

C’est ainsi que, la physionomie de nos apports va de plus en plus connaître de nombreux changements avec, la mise à disposition des équipements ultra modernes de sûreté, l’engagement de nombreux aménagements infrastructurels et la mise en service d’une Unité opérationnelle  de coordination et de mise en œuvre (Airport Security) de la CCAA, chargée des contrôles spécifiques de sûreté de l’aviation de la CCAA(le contrôle d’accès, l’inspection/filtrage, les patrouilles, les rondes, gardes, la maintenance des équipements et les installations de sûreté de monitoring et de la vidéo surveillance).  

Madame le Directeur General de l’Autorité Aéronautique a saisi cette occasion pour présenter d’une manière extensive toutes les actions qui seront menées dans le cadre du projet PIASAC.

Le Ministre des transports a aussi  visité certains postes de travail de l’aéroport et procédé à la rétrocession du poste de brigade de la Gendarmerie. Il a invité tous les partenaires à une collaboration franche.