Mission d’audit USAP du système de sûreté de l’aviation du Cameroun

Le Cameroun accueille du 18 au 27 avril 2018 un audit de son système de sûreté de l’aviation réalisé dans le cadre du Programme universel d’audits de sûreté (USAP) de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

Le Programme USAP a pour objectif de promouvoir la sûreté de l’aviation à l’échelle mondiale en réalisant régulièrement des audits de l’ensemble des Etats membres de l’OACI afin de déterminer l’état de mise en œuvre des huit éléments cruciaux d’un système de supervision de la sûreté de l’aviation et des normes et pratiques recommandées (SARPs) de l’OACI en matière de sûreté. Ces huit éléments cruciaux audités sont :

·         la législation sur la sûreté de l’aviation ;

·         les programmes et réglementations de la sûreté de l’aviation ;

·         l’Autorité nationale compétente pour la sûreté de l’aviation et ses responsabilités ;

·         les qualifications et formation du personnel ;

·         la fourniture d’indications techniques, d’outils et de renseignements cruciaux pour la sûreté ;

·         les obligations en matière de délivrance de certifications et d’approbations ;

·         les obligations de contrôle de la qualité ; et   

·         la résolution des problèmes de sûreté.

Ainsi, l’audit USAP qui a démarré le mercredi 18 avril 2018 par une réunion d’ouverture présidée par Mme Paule Assoumou Koki, Directeur Général de la Cameroon Civil Aviation Authority, est un examen systématique et objectif du système de sûreté de l’aviation du Cameroun afin d’en vérifier la conformité aux normes de l’Annexe 17.

Cette mission évalue notamment l’état de mise en œuvre effectives des mesures correctrices proposées par le Cameroun pour la résolution des carences identifiées lors du précédent audit USAP qui a eu lieu du 31 août au 09 septembre 2015.

Au cours de cet audit, les experts de l’OACI se rendront sur les aéroports internationaux de Yaoundé-Nsimalen, puis de Douala pour vérifier la mise en œuvre des SARPs sur le terrain.