Accord aérien entre le Cameroun et les Emirats Arabes Unis

  • Imprimer

Les 14 et 15 avril 2015, une délégation camerounaise s’est rendue à Dubaï en vue de la conclusion d’un Accord aérien entre le Cameroun et les Emirats Arabes Unis, en remplacement de celui conclu le 24 janvier 2000 à Abu Dhabi.

Les travaux ont été ouverts par les civilités d’usage au cours desquelles les chefs de délégation ont exprimé ensemble le vœu que les négociations débouchent sur l’adoption d’un document qui facilitera les échanges entre les deux pays, dans divers domaines.

Il s’est agi au cours des échanges de toiletter l’Accord négocié entre les deux gouvernements en janvier 2000. Il faut noter que cet instrument juridique était le premier accord aérien « open skies » conclu par l’Etat du Cameroun.

Les négociations constructives ont permis aux deux délégations de parapher un projet d’Accord aérien moderne, conforme aux recommandations de l’OACI sur la libéralisation des services aériens internationaux. Préservant la législation nationale sur l’aviation civile, ce document consacre la désignation multiple des entreprises, la libéralisation des capacités et des fréquences des services, et autorise des arrangements de diverses formes entre les exploitants des services aériens, qui entretiennent des accords de ce genre avec les deux Parties.

L’exploitation de ce document par les instruments désignés des deux Parties facilitera davantage les échanges économiques et culturels.