Le Parc Solaire Photovoltaïque de l’Aéroport International de Douala Inauguré

La cérémonie présidée par le Ministre des Transports Monsieur NGALLE BIBEHE Ernest Massina a eu lieu le 10 janvier 2019 à Douala en présence des représentants de l’OACI et de l’UE.

 

Cette réalisation fruit du projet conjoint d’assistance quinquennal de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et de l’Union Européenne (UE) contribuera largement à lutter contre les émissions de CO2 de l’aviation civile par l’OACI.

En effet, la mise en marche du parc solaire éliminera les émissions de C02 d’avions en stationnement aux passerelles en leurs fournissant de l’air climatisé et de l’électricité à base d’énergie solaire en remplacement de l’utilisation de groupe à bord des aéronefs, plus polluant.

Aussi, ce système d'utilisation de l'énergie solaire pour alimentation d’avions en opération au sol de l'aéroport international de Douala est spécial en ce qu'il comprend non seulement une installation solaire, mais également des équipements pour alimenter les passerelles d’avions en électricité solaire.

D’après le représentant de l’OACI Madame Jane Hupe, le parc solaire permettra la réduction d’au moins 2600 tonnes  de CO2 chaque année, tout en alimentant l’aéroport de Douala en énergie renouvelable, capable d’alimenter 10 000 maisons d’habitation. Il va générer 1,2 mégawatt par heure.

A travers cette réalisation, l’aéroport de Douala devient le 3ème    aéroport en Afrique, avec celui de George en Afrique du Sud et de Mombassa au Kenya, à avoir effectivement mis en œuvre une solution d’énergie solaire qui contribue largement à réduire l’empreinte carbone.

Le Représentant de l’Union Européenne Monsieur Steven RAULT pour sa part a formulé  le vœu pour le Cameroun de poursuivre le développement et la pérennisation des efforts  de dé-carbonisations de l’aviation internationale.

La construction de ce parc solaire est le résultat du travail abattu par tous les acteurs du secteur de l’aviation dans l’élaboration et la soumission volontaire par le Cameroun d’un plan d’action de réduction des émissions de carbone dans les délais requis par l’organisation International de l’Aviation Civile OACI. Il découle du projet pilote dénommé « Solar at gate », destiné depuis 2014 pour quatorze pays en Afrique dont deux aux caraïbes.

Afin de pérenniser ce projet, le Cameroun à travers les ADC devrait entre autres précéder a l’acquisition de  batteries de stockage afin d’optimiser l’opérationnalisation du parc solaire, procéder à la mise à jour des plans d’actions et respecter les engagements du Régime de Compensation et de Réduction de Carbone pour l’Aviation Civile(CORSIA) qui est entré en vigueur ce mois de  janvier 2019.

Il est à noter que madame le Directeur Général de la CCAA, Mme AVOMO ASSOUMOU KOKI a reçu une médaille de chevalier de l’ordre de la valeur lors de cette cérémonie. Une médaille décernée par la grande chancellerie du Cameroun et remise pour la circonstance par le Ministre des Transports au nom du Président de la République, pour tout le travail remarquable abattu jusqu’ici dans l’Aviation Civile.