Opérationnalisation de l’adhésion du Cameroun à la MUTAA

 Une séance de travail visant à accélérer le processus a eu lieu au siège de la CCAA à Yaoundé le mardi 6 août 2019.

En effet, à la suite de l'annonce par la  Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC) structure spécialisée de la Commission  de l’Union Africaine en  début d’année 2019 de l'engagement officiel du Cameroun au MUTAA,  le Cameroun a été informé des mesures immédiates  à prendre pour concrétiser sa décision.

C’est dans cette optique que suite aux instructions du MINT un groupe d'experts dans le domaine du transport aérien a été chargé de suivre la mise en œuvre de ces mesures recommandées par la Commission de l’Union Africaine pour mettre en application cet engagement solennel d'une part et pour que le Cameroun soit éligible de bénéficier des avantages socio-économiques qui en découlent.

Certaines études confirment déjà les avantages potentiels du Marché Unique du Transport Aérien Africain. L’application immédiate des principes de la décision de Yamoussoukro adoptée en 1999 et approuvée par les chefs d’Etats en juillet 2000 (principes de la MUTAA) qui prévoit la libéralisation complète des services de transport aérien à l’intérieur du continent africain et la mise en place de la MUTAA pourrait augmenter de 75% les services aériens et de  25 à 35% les économies tarifaires rendant accessible les voyages par avions à plus de  5 millions de voyageurs dans 12 Etats adhérant de la MUTAA, selon une étude commandée par la CAFAC et IATA. 

 

Le Cameroun ne veut pas être en reste, c’est pourquoi madame Avomo Assoumou épouse KOKI, DG de la CCAA dans son rôle de coordonnateur a recommandé à ce groupe de travail, rigueur, dynamisme et respect de délais dans l’accomplissement de cette mission. Comme résultats, les représentants du MINT, MINTOURL, MINREX, ADC, CAMAIR­-Co et de la CCAA présent à la réunion ont fait une première analyse circonstanciée du niveau de mise en œuvre de ces mesures immédiate par le Cameroun. 

Il en ressort que notre pays a implémenté 04 des 08 mesures énoncées, notamment : la publication d’un avis dans la presse écrite pour informer le public de l’adhésion du Cameroun au MUTAA, la notification de l’adhésion aux autres Etats membres du MUTAA ;  l’harmonisation  des Accords aériens à la Décision de Yamoussoukro  et la désignation d’un point focal.

Pour ce qui est des mesures restantes, un projet de feuille de route a été établi, celle-ci sera finalisé dans les meilleurs délais, et permettra au Cameroun de participer efficacement à la réussite de ce grand projet de l’Union africaine qu’est le Marché Unique du Transport Aérien en Afrique.

Le Directeur Général a dit l’optimisme et la confiance que lui inspire ce groupe de spécialistes dans l'accomplissement des missions qui leur incombent dans les meilleurs délais.

En dehors du Cameroun, d’autres états ayant pris l’engagement pour la MUTAA sont  : Burkina Faso, Botswana, Cap-Vert, République Centrafricaine, Bénin, République du Congo, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud, Égypte, Éthiopie, Gabon, Gambie, Guinée, Kenya, Lesotho, Libéria, Mali, Mozambique, Niger, Rwanda, Sierra Leone, Swaziland, Tchad, Togo, Zimbabwe, Ghana et Nigeria.