La sécurité des aéronefs en détresse en prévision

La CCAA a lancé  une  campagne de sensibilisation pour le compte de la région du centre  le  mardi 12 février en présence de nombreux acteurs impliqués sur la question.

Porter assistance à tout aéronef en détresse et à ses occupants est une obligation pour le Cameroun. Car il est clairement recommandé par la  Communauté de l’aviation civile de rechercher voies et moyens de retrouver dans les meilleurs délais tout aéronef en détresse et de porter secours à ses occupants. Toutefois, il est à noter que la localisation de l’aéronef en détresse et le sauvetage de ses occupants ne sont pas aisés.

Le cas de l’aéronef de la compagnie Kenya Airways, vol 507, en 2007  et de l’incident survenu à Nyangadou entre le Cameroun, le Gabon et le Congo en 2011 en sont des exemples.

Conscient de tout ceci, la CCAA  à lancer cette campagne de sensibilisation sur les recherches et sauvetages d’aéronefs. Il était question de renforcer la coordination entre le service de recherches et sauvetages (SAR) et les autres différents acteurs. Il s’est donc agi pendant une journée de mettre à jour l’annuaire des points focaux des administrations concernées dans les recherches et sauvetages,  l’organisation de la protection civile, des plans d’urgence et des secours en cas de catastrophes ou risques majeurs.

Un autre point important, était de présenter l’organisation des recherches et sauvetages d’aéronefs en détresse et  de sensibiliser les acteurs sur leurs rôles respectifs.

Cette campagne qui démarre par l’ensemble des départements de la région du centre va s’étendre  plus tard dans  les autres régions du Cameroun.

Il est à noter par exemple que grâce à la recherche, en décembre 1995, la localisation rapide du Boeing 737-200 vol 3701 dans la zone aéroportuaire de Douala, a permis de sauver quelques survivants.

La cérémonie d’ouverture des travaux  était présidée par le Conseiller Technique N°1  de la CCAA  en présence de nombreuses autres administrations. Une exposition du matériel de sauvetage a également été offerte au public.